Restons connectés

mercredi, 17 octobre 2018 12:29

Les collectivités face à l'Open Data : entre rêve et réalité

Depuis le 07 octobre 2018, les 4400 collectivités françaises doivent mettre leurs données en accès libre. Pourtant, l’Open Data par défaut est loin d’être respectée… plus de 90% des collectivités sont encore dans l’illégalité.

La disposition Open Data par défaut de la loi Lemaire pour une République Numérique (2012) impose depuis quelques jours de nouvelles mesures. En effet, les collectivités de plus de 3500 habitants, disposant d’au moins 50 agents sur le terrain, doivent mettre toutes leurs bases de données (hormis les données privées et sécurisées, RGPD oblige) en ligne. Celles-ci doivent être publiées dans un format ouvert et lisible par une machine (format .csv par exemple). L’accès aux données ne se fait plus uniquement sur demande d’un citoyen, elles doivent être en libre-service pour tout en chacun.

Pourtant, l’Open Data, à l’heure ou ces mots sont tapés, est loin d’être une réalité. En effet, moins de 10% des collectivités se sont conformées à cette nouvelle loi… Elles sont aujourd’hui dans l’illégalité.

Quels sont les bénéfices de l’Open Data ?

L’Open Data est clairement un levier de connaissance et de croissance pour la France. A l’heure où le Big Data a pris le pouvoir sur toutes les économies et les stratégies, la France, avec l’Open Data, se doit de rattraper son retard en la matière pour maintenir sa compétitivité au niveau international.

Depuis la loi Lemaire pour une République Numérique, la France s’est améliorée, ne serait-ce que dans l’accessibilité aux données telles que les horaires de la SNCF. Passée de la 16ème place en 2012 à la 4ème place en 2018 dans le baromètre de l’Open Data Index, sur la base de l’évaluation de 185 pays, la France fait preuve d’une vraie volonté politique et sociétale en faveur de l’Open Data.

Parmi les grands bénéfices de l’Open Data, on notera :
- Plus de transparence et d’informations sur les données des villes (démographie, activité criminelle, santé publique, immobilier, transports, …)
- Développer une démocratie participative où chaque citoyen devient acteur de l’Open Data. Les citoyens peuvent apporter leur pierre à l’édifice en suggérant des nouvelles données à incrémenter dans les bases de données publiques.
- Pour les entreprises du territoire, l’Open Data est clairement une mine d’or d’informations que ce soit en termes de développement de produits et services innovants basés sur le Big Data ou pour favoriser la co-création et le développement de partenariats au sein d’un même territoire.

L’Open Data devient une priorité pour les territoires français mais force est de constater qu’entre la théorie et la pratique, il reste un grand pas à faire. Les données deviennent publiques, elles doivent désormais pouvoir être lues. Là est tout l’enjeu pour les collectivités.

« 400 collectivités sur 4 400 sont dans les clous de l'open data par défaut »

C’est en tout cas ce que révèle Laurence Comparat, adjointe à la mairie de Grenoble et présidente d'Open Data France (http://www.opendatafrance.net/ - Source Journal du Net), une association qui regroupe et soutient les collectivités territoriales françaises dans leur démarche d'ouverture de leurs données.

En effet, parmi ces 400 collectivités, ce sont surtout les grandes villes et métropoles du pays qui ont pris le large. Même si des collectivités à taille humaine telles que celles de La Rochelle ou St Malo ont déjà mis en place des actions pour ouvrir leur donnés au grand public.

Même si ce chiffre tend à s’améliorer, l’Open Data par défaut des collectivités prend trop de temps. Parmi les raisons évidentes :
- Le manque de moyen pour se doter d’une solution Open Data. Le gouvernement a pourtant ouvert un portail dédié à l’Open Data que les collectivités peuvent ensuite intégrer sur leur portail citoyen et leur site Internet (avec les solutions Citybay par exemple)
- Le manque de ressources en interne pour intégrer et mettre à jour les données des collectivités
- L’absence de sanctions à l’encontre des collectivités ne respectant pas l’Open Data

L’Open Data par défaut dépend désormais de la volonté de transparence des informations vis-à-vis des citoyens, et des politiques de développement de l’économie du territoire de chacune des collectivités...

Open Data : comment débuter sa mise en conformité ?

Les collectivités doivent faire preuve de pragmatisme dans leur mise en conformité avec l’Open Data par défaut. Elles doivent déjà commencer par faire l’inventaire des données disponibles, puis publier petit à petit ces éléments sur leur portail citoyen (directement depuis leur solution de gestion ou via le portail Open Data du gouvernement). Au fur et à mesure de leurs expériences, elles pourront aller sur des projets Open Data plus ambitieux.

Tout le territoire français est touché par l’Open Data par défaut. Nous avons parlé de co-création plus haut dans cet article. Une initiative qui trouve un écho dans la mise en conformité des collectivités : aller voir les villes et métropoles voisines pour apprendre de leurs démarches et expériences Open Data et les adapter à sa propre collectivité.

Loin d’être une contrainte, l’Open Data est l’occasion d’améliorer l’accès à l’information en externe mais aussi en interne, entre les différents services des collectivités. Une bonne façon d’optimiser aussi l’efficacité opérationnelle de son territoire : quelle collectivité n’a jamais produit des données en doublon voir en triple par différents services sans même qu’ils le sachent ?

Open Data & Citybay : quelle complémentarité ?

Avec l'écosystème Citybay, vous pouvez donner accès à vos données publics directement depuis votre site web. Depuis le back-office de gestion de votre site Internet, vous pouvez sélectionner les données qui vous souhaitez partager avec vos concitoyens :

  • Annuaire
  • Evénements
  • Menus des cantines
  • Actualités
  • Budgets de la collectivité
  • Résultats des élections
  • Recensement
  • ...

Vos données publics sont ainsi accessibles dans un espace Open Data dédié de votre site Internet : elles sont affichées au grand public et peuvent être téléchargées au format csv.

Envie d'en savoir davantage ? Contactez l'équipe Citybay !

À ne pas rater

No events

S'abonner à la newsletter