Restons connectés

mercredi, 19 juillet 2017 14:59

Smart City

D’ici 2050 le nombre de citadins passera de 3,6 à 6,3 milliards d’individus. Se posent alors les problèmes engendrés par cette croissance démographique. Les problèmes seront aussi bien d’ordre écologique que sociétal. Le développement de ces smart City devient indispensable mais doit suivre certains prérequis.
Principalement, s’inscrire dans la notion de développement durable. À savoir, être à la fois une réponse sociétale, environnementale et économique.

Mais aussi répondre à certains critères (selon Giffinger) :

  • Une « économie intelligente »,
  • Une « mobilité intelligente »,
  • Un « environnement intelligent »,
  • Des « habitants intelligents »,
  • Un « mode de vie intelligent »
  • Une « administration intelligente ».

Pour répondre à ces problématiques la Ville Intelligente ou Smart City se développe de plus en plus tout autour du globe.

Exemple de smart City

Amsterdam Smart City est un projet de la ville lancé en 2009 et complété par le plan Structural Vision 2040 pour que « les infrastructures et solutions technologiques et sociales facilitent et accélèrent le développement économique durable ».

Strasbourg Eurométropole qui a développé, en août 2015, son troisième écoquartier centré sur la gestion énergétique et hydrique, la valorisation des déchets ainsi que la mobilité durable.

Rennes et sa métropole (Ille-et-Vilaine) : la première collectivité française à ouvrir ses données publiques dès 2010 avec l'Open Data (membre d'OpenDataFrance).

SmartSantander, probablement le plus gros réseau de capteurs sans fil du monde. Pour le moment, 1 100 capteurs sans fil de la société Libelium sont installés, 400 mesurent les places de parking et 700 contrôlent des paramètres environnementaux comme le bruit, le monoxyde de carbone, la température ou la lumière du soleil.

 

À ne pas rater

No events

S'abonner à la newsletter